Histoire succincte des Saint-Offenges

Les origines des Saint-Offenge, se perdent dans la pénombre de celles des Bauges.
Les pourtours du massif mais aussi le cœur des Bauges ont livré des traces d’occupation humaine dès l'âge de Fer et aussi à l'époque Gallo-Romaine
Dans la commune de Saint Offenge-Dessous ont été mises à jour des tombes sous tuiles contenant un vase et des monnaies, datés de 250 à 600 après Jésus-Christ.

À la fin du XIIIe siècle, la région, le “pays albanais”, qui est alors réputé pour être le grenier de la Savoie, est l’enjeu d’une rivalité acharnée entre deux États : le Comté de Savoie et le Comté de Genève. D’Annecy à la Chautagne, la frontière indécise courait des Bauges au Rhône, défendue par une série de châteaux et de maisons-fortes, à Viuz, Gruffy, Cusy, Saint-Offenge-Dessus (Loëx), Grésy, Saint-Innocent, Sallières, Cessens, La Biolle.
Au gré de leurs luttes ou de leurs rapprochements, les Savoie et Genève se disputent ces places qui changent de possesseurs, ce qui rend leur histoire complexe.
L'histoire de Saint Offenge-Dessus aux XIIè et XIVè siècles se confond avec celle de Saint Offenge-Dessous. Le "château" des Loëx, aujourd'hui disparu était encore visible à l'état de ruine sur le cadastre sarde de 1738.
En 1561 le duc de Savoie Emmanuel-Philibert institue un impôt sur le sel, la gabelle. Comme les habitants sont tenus à une consommation minimale de sel un recensement nominatif des habitants est réalisé.
Saint Offenge-Dessus compte alors 29 familles soit 169 habitants
alors que Saint Offenge-Dessous compte 87 familles soit 536 âmes.
Le 24 juillet 1785 les communautés du Montcel et des deux Saint Offenge étaient affranchies de leurs redevances à leur seigneur, le comte de Clermont marquis de Mont Saint Jean, en fait, en application de l’affranchissement général de 1771, elles lui rachetaient ces droits. Comme la communauté de Saint Offenge-Dessus était sous la dépendance de plusieurs seigneurs, elle passait le 14 septembre 1789 quatre nouveaux contrats d’affranchissement: avec Allinges marquis de Coudrée pour 6000 livres avec Vidomne baronne de Cusy pour 600 livres avec la cathédrale de Chambéry pour 1500 livres et avec la collégiale d’Aix les Bains pour 7 livres.

Ces contrats d’affranchissement représentaient un total de 12107 livres dont 6885 soit 56% auront été payés en 1792. Elles seront annulées à la faveur du rattachement à la République française ..

Histoire du nom
Saint Offenge est une déformation de Sainte Euphémie. Avec le temps on a perdu le sens originel si bien que Saint Offenge est devenu un saint masculin.
Si au 13è siècle on peut encore lire la désignation “Sancta Euphemia”, deux siècles plus tard la transformation est en cours avec la mention “Sancta Offengia”. Cependant au 18è siècle le curé Pelloux écrit encore Sainte Euphémie Dessus dans les registres paroissiaux.

(Sources http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Offenge-Dessus;
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Offenge-Dessous

et le relevè de la Gabelle du Sel de 1561 par Paul GUICHONNET)

st offenge
gabelle